Frac Normandie Caen
Identité visuelle, logotype, outils de communication
2016-2018
Avec Fabien Lelu & Production Type
/

Nouveau nom, nouvelle adresse, nouvelle identité graphique
Le Fonds régional d’art contemporain installé à Caen depuis 1983 fait sa mue. Première étape de la transformation, ricochet de la réforme territoriale : un nouveau nom. Le Frac Basse-Normandie s’appelle désormais Frac Normandie Caen et il aura bientôt une nouvelle adresse. Précédemment installé dans l’enceinte des jardins de l’abbaye aux Dames, le Frac rouvrira en 2018 au cœur du quartier Lorge, dans l’ancien couvent des Visitandines réhabilité et transformé par l’architecte Rudy Ricciotti. Pour achever la métamorphose, la refonte de l’identité visuelle du Frac s’imposait. Elle a été confiée à Julien Lelièvre, membre fondateur de l’Atelier collectif.

No logo, mais un typogramme
Rendre le Frac visible en le rendant lisible : tel était le parti-pris initial du graphiste, qui a échafaudé toute sa proposition sur une base typographique. Pour engager cette démarche, plutôt qu’un logotype, Julien Lelièvre a préféré dessiner un typogramme – le nom de l’institution, sans emblème ni trompette. Le Frac Normandie Caen n’est pas une marque commerciale ; il n’a pas à apposer sa signature sur une kyrielle de supports hétérogènes ; il peut donc se permettre cette radicale simplicité.

Des caractères-signatures
Pour composer le typogramme, Julien Lelièvre s’est attaché à traduire l’esprit des lieux en adoptant une démarche proche de celle de l’architecte. De même que ce dernier a élaboré un espace contemporain au sein d’un bâtiment ancien, le graphiste a travaillé à partir d’une typographie déjà existante, la Wigrum (FEED, 2011).
Il a ensuite redessiné certaines lettres : les six qui composent les mots frac et caen (f/r/a/c/e/n). En écho au travail rigoureux de Riciotti, il les a « orthogonalisé ». Le typogramme Frac Normandie Caen se fait ainsi distinctif et identifiant.

Donner une voix typographique
Pour donner à l’institution une voix propre, quoi de mieux qu’une typographie ? C’est un outil simple et souple, que l’équipe du Frac peut facilement utiliser. Dans une logique de customisation, Julien Lelièvre a donc développé une version de la Wigrum spécifique au Frac Normandie Caen : la Wigrum Frac.
Afin d’éviter la démultiplication embarrassante des possibilités, la typographie possède un nombre restreint de graisses, suffisamment varié cependant pour permettre la différenciation et la hiérarchisation des informations. Outre la version Titre qui inclue les six caractères-signatures du typogramme, la Wigrum Frac comprend des versions Regular et Italic, reprises de la Wigrum originelle, ainsi que Thin et Thin Italic, dessinées pour l’occasion. La Wigrum Frac est parfaitement lisible de près comme de loin, sur papier comme sur écran.

Des supports « papier » pour les publics et pour l’équipe
Le graphiste a par ailleurs homogénéisé les supports de communication imprimés : documents de visite, feuillets pédagogiques, programme, plaquette de présentation, flyer, dossier de presse… Simplifié, le système éditorial s’appuie sur des formats standards pour faciliter une production en interne. Sur tous ces support, la couleur se « répand ».
L’affiche, en tant que support le plus visible, est la clé de voute de l’ensemble. Quatre informations sont mises en exergue, modulées par les différentes graisses de la Wigrum Frac : nom de l’institution et de l’artiste, titre et dates de l’exposition. Sur fond blanc, l’affiche s’appuie également sur un visuel fort. Simples et rigoureux, ces principes graphiques cadrent la mise en œuvre des affiches à venir.

Un site internet engageant
En ligne depuis juillet 2017, le site internet a été totalement repensé par Julien Lelièvre en collaboration avec Fabien Lelu. Mêmes partis-pris graphiques que ceux adoptés pour l’affiche : un fond blanc, la Frac Wigrum dans tous ses états et la part belle aux images. Même volonté de concevoir un site engageant pour le public et pour l’équipe qui doit le mettre à jour.
La page d’accueil livre un aperçu rapide des actualités du Frac, chacune étant introduite par un visuel d’appel. Au centre de l’écran, les annonces de première importance ; à droite, les annonces de second rang, plus nombreuses et plus petites. Soucieux de conserver un affichage équilibré entre les deux colonnes, le développeur les a désynchronisées, de sorte que la plus chargée défile plus rapidement.

Des informations moins rangées pour mieux naviguer
La masse d’informations à organiser était importante. Très détaillé, le rubriquage du site précédent compliquait paradoxalement la recherche. Il a donc fallu procéder à un lissage éditorial. Moins nombreuses, les rubriques apparaissent désormais en colonne gauche, selon une convention classique. Sous les intitulés « expositions » et « événements », l’internaute retrouve l’ensemble des manifestations organisées ou soutenues par le Frac, classées dans l’ordre anti-chronologique (à venir/actuellement/passés).